Bienvenue à Riom-Es-Montagnes

Deux apiscopes pour les scolaires

08/07/2019
Deux apiscopes pour les scolaires

Les abeilles font leur rentrée dans deux établissements scolaires riomois.


     Dernièrement, Jean-Pierre Martin, enseignant-chercheur à l'université de Bourges et membre de l’association «abeilles etc» est venu installer deux apiscopes à Riom-ès-Montagnes, l’un à l'école Georges Pompidou*, l’autre au collège Georges Bataille**.

Cet outil qu’il a développé est une ruche pédagogique, entièrement vitrée ; elle permet d'observer au cœur de la colonie la vie des abeilles. Des milliers d’individus peuplent ces deux ruches ; des abeilles bukfast, une race choisie pour ses nombreuses qualités : Très prolifique, non agressive, excellente butineuse et résistante au froid notamment.  Ces ruches sont reliées au monde extérieur par un tube en plexiglas rendant la colonie d’abeilles parfaitement autonome.

     Chez les écoliers, les questionnements des élèves ont été infinis durant l’installation, ils ont montré un intérêt stupéfiant pour le monde des abeilles.
     Au sein du collège, qui a également reçu, le plus haut niveau de reconnaissance pour ses nombreuses actions en faveur du développement durable (E3D), l’apiscope a été installé au CDI au deuxième étage, et dévoilé en présence du Maire et de Valérie Cabecas aux élèves de 5° par le directeur M Cornille. Ces élèves avaient travaillé en amont avec Mme Amann, documentaliste, sur le monde des abeilles et attendaient leurs nouvelles colocataires avec impatience. Deux élèves de 6°, membres de la rédaction du journal de l’établissement, étaient venues présenter la race Buckfast à leurs camarades.

     Pour les collégiens l’idée est de leur permettre de faire des observations et des relevés quotidiens dans le cadre d’un protocole scientifique.
     Ces ruches pédagogiques n’auront pas vocation à produire du miel, ce dernier sera consommé par les abeilles. Les apiscopes permettront en revanche aux enfants de porter un autre regard sur les abeilles, en laissant de côté l’utilitaire, des abeilles que l’on regarde vivre sans (ou presque) d’intervention humaine. «Grâce à elles, à la pollinisation, expliquait Jean-Pierre Martin, il y aura des fruits dans les arbres cet été.» Les collégiens se sont montrés fascinés.


* Financé par la commune de Riom-ès-Montagnes
** Financé par le Conseil Départemental, l’association de parents d’élèves, le collège.

Apiscope du collège