Mairie de Riom-ès-Montagnes
Place Charles de Gaulle
15400 Riom-ès-Montagnes
Tél. 04 71 78 04 82
Fax. 04 71 78 00 87
Localiser sur la carte
L’Opéra de quat’sous revisité par les jeuens européens
13/08/2013

Vendredi 2 août, la salle de la Halle s’était transformée en théâtre accueillant les 50 jeunes européens présents sur le territoire dans le cadre des 13èmes rencontres de jeunes d’Europe et du Caucase, organisées par l’association Euroculture. Durant 3 semaines, ils ont travaillé sur l’oeuvre musicale et théâtrale qu’est «l’Opéra de quat’ sous» pour proposer une adaptation, actualisée mélant chant, choeur, théâtre et danse.


Le spectacle s’est joué devant une salle comble. L’histoire d’amour improbable entre un chef de gang, homme d’affaires nommé Mackie et une fille, Polly, issue d’un milieu riche, respectable mais qui reste proche du milieu populaire. Leur rencontre et leur amour feront scandale lorsque le père de Polly, homme d’affaires lui aussi l’apprendra. L’Opéra de quat sous met en lumière les bas-fonds de la ville de Londres et la misère...
Après avoir travaillé sur les grandes lignes de l’oeuvre et les musiques et chants de cette petite opérette, les jeunes ont pu réfléchir sur la mise en perspective de l’oeuvre. Comment l’adapter à notre ère et aborder les grands sujets qu’il souligne : le pouvoir de l’argent, la corruption ou encore la pauvreté. Le spectacle a ainsi alterné petites saynettes, chants solo, choeurs et danses accompagné au piano par Johan Farjot.


Des ateliers sur chacune des scènes ont alors permis de préparer le spectacle, laissant une grande place à l’imagination des jeunes participants toujours encadrés par des artistes professionnels. L’objectif était de faire émerger leurs idées tout en étant présents pour les guider dans leur démarche de création et leur livrer quelques clés. Ces rencontres, placées sous le thème du citoyen, ont permis aux jeunes de découvrir toutes les facettes du milieu du spectacle vivant en participant en plus de la mise en scène au montage de la salle, des lumière... mais aussi en apportant leur réflexion sur les grandes questions soulevées par l’Opéra de quat’sous.


Ici l’oeuvre sert de prétexte à la réflexion et montre que l’on peut réaliser des actions, réfléchir à des problèmes de société qui demeurent actuels et s’interroger sur le rôle de citoyen, «sur les formes possibles que peuvent prendre nos engagements ; comme par exemple la création d'un spectacle au sein d'un territoire tel que celui-ci. Au delà de la création d'un spectacle interculturel, la démarche de fond de ce projet est d'accompagner ces jeunes européens vers un activisme citoyen au sein de leurs territoires» explique l’association Euroculture.