Mairie de Riom-ès-Montagnes
Place Charles de Gaulle
15400 Riom-ès-Montagnes
Tél. 04 71 78 04 82
Fax. 04 71 78 00 87
Localiser sur la carte
Santé : à l’EHPAD la bientraitance est au coeur d’une nouvelle collaboration
24/04/2013

L'EHPAD Brun-Vergeade vient de concrétiser un projet important avec la signature d'une convention de coopération avec le centre hospitalier de Saint-Flour. S'ouvrir vers l'extérieur, coopérer, communiquer entre établissements et mettre la bientraitance des résidants et du personnel soignant au cœur des priorités, définissent cette nouvelle collaboration. C'est en présence de Guy Delteil président du conseil d’administration, maire et conseiller général de Riom-ès-Montagnes, de Régine Roche, directrice de l'EHPAD Brun-Vergeade et de l'Oustalou, du Dr Bernard Cixous, médecin coordinateur de l'EHPAD, de Serge Garnerone, directeur du centre hospitalier de Saint Flour accompagné de Marc Estève directeur des soins, du personnel et de résidants de l'Oustalou que s'est déroulée officiellement la signature.

Régine Roche, en collaboration avec le Dr Cixous, a souhaité définir un accord de coopération avec cet etablissement public de soins qu'est le centre hospitalier de Saint-Flour afin d'améliorer et d'accompagner les résidants lors de leurs séjours hospitaliers. "Nous souhaitons nous ouvrir vers l'extérieur et dépasser les frontières de notre territoire. Cette nouvelle coopération permettra de mettre en place un nouveau système de fonctionnement pour faciliter les séjours des patients "ce qui pour eux représente parfois une épreuve insurmontable" explique le Dr Cixous et rendre ces parcours les plus simples possible pour que la personne se sente bien prise en charge et accompagnée.

Cette collaboration se concrétisera sur différents aspects :
un accueil des patients dans les meilleurs délais, un suivi personnalisé des pathologies, l'élimination des erreurs d'aiguillage du patient à travers les services grâce à une meilleure préparation de l'hospitalisation et une bonne communication, des prescriptions communiquées à l'EHPAD pour que les traitements soient disponibles dès le retour du patient, des retours organisés durant les heures de présence de l'équipe infirmière pour que les soins prescrits puissent être apportés au retour à l'EHPAD, une information appropriée auprès du patient… Communication, coopération, complémentarité, continuité du service sont les maîtres mots de cette nouvelle collaboration.

Grâce au projet de dossier médical partagé, les informations relatives au patient seront automatiquement transmises au centre hospitalier qui ne manquera plus d'éléments pour le prendre parfaitement en charge. Une infirmière coordinatrice sera nommée référente pour suivre l'intégralité du parcours de la personne.

Parler le même langage entre le milieu sanitaire et médico-social

Ce projet passe non seulement par un protocole de travail commun mais aussi par des formations communes toujours dans le but de respecter les droits fondamentaux des personnes. Désormais le milieu sanitaire qu'est le centre hospitalier et le milieu médico-social qu'est l'EHPAD parleront le même langage pour une meilleure prise en charge des résidants “Cette complémentarité devient nécessaire, explique Régine Roche, car il est de plus en plus demandé aux établissements médico-sociaux un niveau de technicité élevé lié aux pathologies de plus en plus complexes, nous devons donc travailler en étroite collaboration avec le secteur sanitaire et son plateau technique. " " Ce projet nous le menons très volontiers pour nos aïeux, c'est une œuvre à accomplir sur le long terme " confie Serge Garnerone. " Notre devoir en tant que personnel soignant est de leur porter assistance avec le maximum de soin " ajoute le Dr Cixous. "La prise en charge des malades dans les maisons de retraite a changé. Elle justifie bien souvent le recours à un plateau technique hospitalier et donc à un transfert. Or ce transfert doit s’effectuer dans les meilleures conditions possibles. Nous devons apprendre à passer de l'EHPAD au plateau technique et vice-versa dans les meilleures conditions, c'est une question de “bientraitance” tant pour les patients que pour le personnel " précise Guy Delteil.

“c'est une question d'humanisation et de bientraitance vis à vis des patients, du personnel et des familles.”

Enfin cette volonté de travailler ensemble ne s'applique pas uniquement à Saint-Flour, l'EHPAD Brun-Vergeade souhaite vivement étendre cette collaboration aux établissements de soins locaux.