Mairie de Riom-ès-Montagnes
Place Charles de Gaulle
15400 Riom-ès-Montagnes
Tél. 04 71 78 04 82
Fax. 04 71 78 00 87
Localiser sur la carte
Remarquable et remarqué, le tour Auto Optic 2000 a fait sensation
19/05/2015

En route depuis Clermont-Ferrand vers Toulouse pour la troisième étape du Tour Auto Optic 2000 les splendides véhicules en compétition ont fait une halte à Riom-ès-Montagnes le 23 avril dernier le temps de la matinée. L’ASA Arverne à l’occasion de son 50 ème anniversaire organisait une épreuve spéciale de ce tour avec un tracé de 9,3 km sur les routes sinueuses du Pays Gentiane.


Les particularités de ce Tour sont multiples et lui accordent un caractère exceptionnel supplémentaire. En effet chaque voiture inscrite possède déjà un parcours historique en compétition et a participé à des courses internationales, un critère d’éligibilité lors de l’inscription. Réunissant les plus beaux véhicules de plus de 40 ans voir de plus de 70 ans pour certains ils n’en ont pas moins une mécanique de compétition.


Les 220 équipages ont ainsi pris place autour de la Halle, regroupés en parc d’attente avant de s’élancer pour l’épreuve spéciale. Dès leur arrivée un café d’accueil organisé par l’ASA Arverne leur avait été réservé ainsi qu’un marché de producteurs organisé spécialement à la Halle.


Lors de ce tour, d’une durée de 5 jours tous les véhicules n’appréhendent pas le circuit de la même manière. Les voitures numérotées de 1 à 149 participaient à l’épreuve de régularité tandis que les autres (de 150 à 297) se mesuraient en compétition sur une épreuve de vitesse. Lors de la spéciale riomoise au départ du carrefour d’Alberoche en direction de Ferrif jusqu’à la Morel, une seule panne mécanique n’a été à déplorer parmi les participants. Venus principalement de France, les équipages se sont dits conquis par les différents paysages traversés, les châteaux à admirer... n’en oubliant pas moins la compétition sur les épreuves spéciales mais aussi le code de la route sur les routes de liaison. Parmi eux concourraient également des équipages venus d’Angleterre, Écosse, États-Unis, Australie, Chili, Argentine, Allemagne...


La voiture la plus ancienne engagée serait une Jaguar de 1950 inscrite en épreuve de régularité, suivie d’une Ferrari de 1951 et d’une de 1952. Alfa Roméo, Ferrari, Alpine et Jaguar sont les voitures les plus représentées de ce tour aux côtés de Porshe, Triumph, Ford Escort Mustang...
Parmi ces merveilles de l’automobile, le montant de la voiture la plus chère serait estimé à 37 millions d’Euros pour une Ferrari 250 GTO de 1962. Pour les spectateurs c’est un véritable musée ambulant qui a défilé sous leurs yeux. Notons la participation d’une «Ligier» JS2 engagée dans le Tour et particulièrement rare. «Nous sommes venus pour le plaisir des yeux et des oreilles» confie une spectatrice.


Du côté des organisateurs la satisfaction est là. Au lendemain de l’événement le ressenti du président de l’ASA Arverne, Michel Desmarie est très positif : «C’était un événement majeur et nous avons eu la chance de l’avoir à Riom-ès-Montagnes, peut-être ne l’avons-nous pas assez exploité, mais nous sommes très satisfaits». Du côté des participants la satisfaction se fait également sentir, les équipages ont été conquis «ils ont été impressionnés» confie-t-il, «tant par le parcours que par la beauté des paysages», il y avait là de magnifiques voitures et les spectateurs étaient venus nombreux ; pour l’ASA Arverne c’est une réussite.